Accueil » Au coeur de la cité historique de Malacca, en Malaisie

Au coeur de la cité historique de Malacca, en Malaisie

Je reviens avec vous sur la magnifique cité historique de Malacca en Malaisie. Il s’agit de la première ville que j’ai visité lors de mon road-trip malaisien il y a quelques années. Et quelle ville ! L’effet wouah était bel et bien au rendez-vous.

En effet, après près de 20h de trajet au départ de Paris, après un changement d’avion plus long que prévu, plusieurs heures à patienter à l’aéroport de Kuala Lumpur en attendant de pouvoir prendre le premier bus… quelle ne fut pas ma surprise de découvrir Malacca ! 

Pour vous remettre dans le contexte, Malacca est une ville très colorée et surtout riche d’une incroyable diversité. Par le passé, Malacca était port important d’Asie du sud-est dans le commerce des épices . Cette localisation stratégique a alors attiré un nombre très important de peuple différents qui s’y sont installés. Parmi ces peuples nous retrouvons par exemple les chinois, les britanniques, les hollandais, les portugais.

Les influences de tous ces peuples est encore visible de nos jours. D’un quartier à l’autre, l’architecture et les couleurs varient. Malacca possède également un grand nombre de temples et de lieux de culte différents (en corrélation avec la mixité culturelle de l’époque). 

Cette diversité à valu à la ville de Malacca d’être classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2008. 

En soit, Malacca est une ville incontournable de la Malaisie Péninsulaire. Elle mérite le détour et vous devez absolument vous y rendre une fois dans votre vie. Elle représente à elle seule toute la diversité de pays, elle reprend son histoire, elle met en valeur ses traditions, sa culture et surtout sa richesse. 

Pour information, cet article contient un ou plusieurs liens affiliés. Cela signifie que si vous cliquez sur le lien affilié et que vous faites un achat, le site Internet va me reverser une infime commission afin de me remercier de vous avoir envoyer vers eux. Cela n’induit pas de coût supplémentaire pour vous. Cela m’aide simplement à financer ce blog. 

Voici d’autres articles spécialement sélectionnés pour vous : sur les traces de la civilisation Maya au Guatemala, ainsi que 10 Raisons de venir à Montréal au moins une fois dans sa vie.

Vous connaissez ma passion pour les carnets de voyage ! Je vous en parle depuis plusieurs articles déjà. Je suis persuadée que c’est une superbe manière d’immortaliser ses beaux voyages ainsi que les souvenirs que nous y créons. Dans le cas de Malacca, vous devez absolument vous munir d’un appareil photo instantané pour créer un album photo. La ville est incroyable.

Croyez-moi sur parole, vous prenez des dizaines de photographies rien que dans la ville de Malacca tant les couleurs y sont vives, et les bâtiments atypiques. A défaut, apporter au moins une mini imprimante spécialement conçue pour imprimer les photos prises avec votre smartphone. Cela ne prend pas de place dans la valise ^^

COMMENT S’Y RENDRE ?

Au cas où, comme moi, vous arriviez directement de l’aéroport de Kuala Lumpur KLIA 1 et 2, le meilleur moyen est d’emprunter l’un des autobus présents à la gare routière. C’est la solution la plus rapide mais aussi la plus économique.

Il s’agit également de la solution la plus confortable car lorsque j’évoque un bus, cela n’a rien en commun avec ce que vous connaissez : le bus est de la même taille qu’un car français excepté qu’il n’y a pas 55 places mais 25 ! Les places sont donc plus larges. Vous prenez place dans un canapé qu’il est possible de mettre en position couchette, histoire de récupérer un petit peu de votre sommeil pendant le trajet. 

Le trajet dure environ 2h30. Vous arriverez à la gare routière de Sentral Melaka. A partir de ce point, il vous faudra encore emprunter le bus numéro 17 afin de rejoindre le centre-ville, moyennant 20 minutes supplémentaires de voyage.

Personnellement, j’ai opté pour un taxi. Ainsi, j’ai pu rejoindre le centre-ville en deux temps trois mouvement et ainsi débuter la première étape de mon road-trip ! Impatience quand tu nous tiens…

Le taxi m’a déposé au niveau de la place rouge appelée Dutch Square. Mais je n’en dis pas plus ! Je vous laisse lire la suite de l’article pour découvrir toutes les belles choses à voir et à faire dans Malacca.

LES 9 INCONTOURNABLES DE MALACCA

Cette liste n’est qu’un condensé des principaux points d’attractions à découvrir car la ville de Malacca en Malaisie regorge de merveilles. Je pourrai en écrire des lignes et des lignes mais comme nous sommes toutes plus ou moins pressées par le rythme effréné de notre quotidien, vous trouverez ci-dessous mes meilleurs souvenirs ainsi que les visites m’ayant le plus marqué l’esprit.

DUTCH SQUARE OU PLACE ROUGE :

Dutch Square est le droit où le taxi m’a déposé. C’était parfait pour un début de visite car c’est une place centrale dans la colle et facilement reconnaissable avec ses bâtiments rouge. 

Dutch Square, cela me sonne pas très malaisien tout ça ! Effectivement, cette place s’intègre dans le quartier hollandais. On y trouve d’ailleurs la réplique d’un mouline à vent entouré de fleurs, non sans rappeler les Pays-Bas. 

Sur cette place, nous retrouvons la Christ Church, ainsi que le Stadthuys dont je vous parlerais en dessous. Comme je vous le disais, tous ces bâtiments sont d’une couleur rouge vive, ce qui est assez dépaysant. Nous n’avons pas l’habitude de nous trouver sur une place dont la couleur dominante est aussi présente et surtout aussi marquée. De quoi bien débuter la journée ! 

Le seul inconvénient de cette place ? Les touristes. Ironique de ma part de dire cela hein ? Je sais. Sauf que nous, nous n’étions que deux. Lorsque je parle d’invasion de touristes, je parle de bus qui se déversent les uns après les autres faisant ainsi de Dutch Square la place la plus bondée et aussi la plus bruyante de la ville.

La bonne nouvelle, c’est que cette profusion de monde donne envie de très vite partir à la conquête du reste de la fille, notamment des ruelles plus tranquilles. 

 STADTHUYS & CHRIS CHURCH :

Avant de quitter la place rouge, arrêtons nous simplement quelques instant sur ces deux monuments emblématiques. Tout d’abord, il y a la Christ Church. Cette église est reconnue pour être la plus ancienne église protestante de Malaisie. 

Juste à côté, se situe le Stadthuys. Ce bâtiment servais jadis, à priori, de résidence aux gouverneurs. À ce jour, il a été reconverti en un musée dédiée au passé historique et ethnique de la ville. Comme je vous le disais em introduction, Malacca est un vrai melting-pot ethnique. Il y a donc largement de quoi transformer tout ce passé historique en un musée des plus instructif. 

SAINT PAUL’S CHURCH :

Mais trêve de foule, trêve de bruits, quittons officiellement la place et dirigeons nous vers la Saint Paul’s Church. Pour l’atteindre, il faut grimper au sommet de la colline qui se situe derrière la Place Rouge.

Du haut de cette colline, la vue sur la ville est imprenable. C’est aussi bien évidemment la vue sur les ruines de la Saint Paul’s Church qui nous intéressent. Après tout, nous n’avons pas grimper tout cela par cette chaleur pour rien. 

La Saint Paul’s Church fut jadis une chapelle bâtit pour un capitaine portugais autour du XVIe siècle. Évidemment, au fil du temps elle est passée de mains en mains et a subit quelques transformations. D’abord ce sont les jésuites qui l’ont reconstruites. Puis, les hollandais l’ont repris à leur tour afin de la transformer cette fois ci em une église protestante. 

À ce jour, la Saint Paul’s Church est en état de ruine. Les murs sont encore présents mais la charpente a complètement disparue. Nous pouvons tout de même y voir les pierres tombales des notables d’origine portugaises et hollandaises de l’époque.

Bien qu’étant en état de ruine, vous pourrez y faire de jolies photos. En effet, les murs possèdent une couleur indescriptible mais captivante, notamment lorsque les rayons du soleil s’y reflètent. Cela en fait un endroit à la fois paisible et d’une profonde beauté. 

PORTA DE SANTIAGO :

Je poursuis mon expédition en descendant de la colline de l’autre côté, direction la Porta de Santiago, aussi appelée A’Famosa. Ce spot est, tout comme la place rouge, très apprécié des touristes. Il faudra donc oeuvrer d’un petit peu de patience afin de réaliser une jolie photographie. En effet, cette porte est le vestige le plus photographié de la ville ! 

Cette porte est l’unique vestige d’un village qui prenait jadis place sur ce versant de la colline. La Porta de Santiago est également l’un des plus anciens vestiges architectural européen, présent sur le continent asiatique. Il a en effet été construit par les portugais au début du 16ème siècle.

MUSEUM ISTANA KESULTANAN :

A côte de la Porta de Santiago se trouve l’un des monuments emblématique de la ville, le Muséum Istana Kesultanan. Il ne faut effectivement pas oublié qu’avant l’invasion européenne, Malacca était depuis plusieurs siècle sous l’emprise d’un Sultanat puissant. Lors de l’invasion des portugais, le Palais du Sultanat a été intégralement détruit et remplacé par l’église Saint-Paul. 

Néanmoins, en 1980, la Palais a été reconstruit à l’identique en s’appuyant sur des récits de l’époque. Ainsi, la visite du Musée Istana Kesultanan nous permet désormais d’avoir une image, la plus précise possible, du mode de vie et des coutumes à l’époque du Sultanat.

Pour visiter le musée, il faut s’acquitter d’un billet d’entrée par personne équivalent à 2 RM soit approximativement 0,45 euros. Ce billet donne accès à l’intérieur du Palais dont la visite s’effectue à nouveau pieds nus. Mais, il donne aussi accès à son jardin joliment pavé et fleuri. Là encore, la visite dure environ 1h, selon le temps que vous prendrez pour lire toutes les explications. 

BABA-NYONYA HERITAGE :

Je ne résiste plus donc tant pis pour l’ordre de la ballade, je vais directement vous parler de mon coup de cœur ! Il s’agit de la Baba et Nyonya Heritage, une ancienne demeure atypique dont la façade est ornée de boiseries délicatement sculptées. 

Cette bâtisse appartenait jadis à un riche marchand de caoutchouc chinois et se visite pieds nus afin de découvrir l’héritage culturel chinois et la manière dont la vie de famille était organisée à la grande époque commerçante de la ville. Au sein de cette maison, 3 générations d’une même famille cohabitaient. 

La visite peut être réalisée en anglais en suivant un guide ou en toute indépendance avec l’aide d’un fascicule rédigé en français. Le prix de cette visite est vraiment abordable :  16 RM ce qui représente environ 3,50 euros par personne Le tout pour une visite qui dure 1h environ. 

Le mobilier et la décoration sont d’époque, ce qui permet de se rendre compte de la qualité de vie des riches marchands. Le clou du spectacle est l’étonnant escalier en bois, monté sans l’aide de clou et doré à la feuille d’or. Une prouesse d’ingénierie et d’artisanat ! 

Au travers de la visite nous en apprenons également davantage sur les rituels de l’époque. Pourquoi y-a-t-il une poutre posée horizontalement à l’entrée de chaque maison sur le pas de la porte ? Pourquoi lorsque l’on rentre dans la demeure, la première chose que nous voyons est un immense paravent en bois occultant la vue depuis l’extérieur ? Quels sont les rituels du mariage et du couché ?

Tout autant de mystère qui échappe à notre culture européenne moderne. C’est vraiment passionnant ! 

Les photos sont interdites à l’intérieur afin de préserver le lieu, mais pour vous donner une petite idée, je vous recommande de consulter le site du musée en cliquant ici.

CHENG HOON TENG TEMPLE :

Changement de quartier, changement de décor ! En s’aventurant dans le quartier chinois de Malacca, il y a de très belles bâtisses à admirer. Evidemment, vous croiserez le chemin de plusieurs temples au sein desquels vous pouvez entrer librement, en respectant bien évidement les personnes réalisant des rituels et des prières à l’intérieurs des Temples.

Parmi ces temples, il y a celui qui s’appelle Cheng Hoon Teng Temple. Ce temple possède un héritage culturel riche. Il date du 17ème siècle et serait l’un des plus anciens, si ce n’est le plus ancien, temple chinois de Malaisie. Je vous invite à ouvrir grand les yeux lors de votre visite du Cheng Hoon Teng Temple car les détails se cachent partout, dans chaque recoins. 

La particularité de cet édifice atypique, est qu’il regroupe trois confessions différentes. En effet, viennent y prier et y réaliser des rituels, les adeptes du taoïsme, de Confucius ainsi que les bouddhistes. 

MOSQUEE MASJID KAMPUNG KLING :

Le dernier gros point d’intérêt de Malacca est l’incontournable Mosquée flottante Masjid Kampung Kling. Elle est très récente puisqu’elle a été bâti en 2008. Elle est perchée sur des pilotis. Cependant, elle est très éloignée du centre ville. Il est préférable de s’y rendre en taxi. Privilégiez cette visite uniquement si vous comptez rester plusieurs jours sur Malacca. Dans le cas contraire, si comme moi il s’agissait d’une expédition uniquement sur la journée, privilégiez l’exploration des ruelles de la ville.

TOUTES LES RUELLES :

Parcourez les rues et vous en admirerez la diversité. La diversité passe dans l’architecture, dans les couleurs vives par oppositions à d’autres façades plus douces en bois peint avec des motifs.

Cette diversité s’exprime aussi par la multitude de temples différents : des temples chinois, indiens, protestants, des temples dédiés au taoïsme, des mosquées… bref il n’y a que l’embarras du choix et encore une fois le melting-pot culturel se ressent, pour notre plus grand plaisir. 

Mon seul conseil est très simple : imprégnez-vous de l’ambiance qui se dégage des rues. Regardez les locaux vivre et cohabiter les uns avec les autres. Prenez les ornementations en photos (instantanée^^). Cherchez les dorures, les jolies portes. 

Et, si vous êtes de vrais aventuriers, faite une pause pour déjeuner. Clairement, demandez un plat « sans aucune épices » car quoi qu’il en soit, vous aurez des épices et ce sera beaucoup trop fort pour vous. De quoi créer de bons souvenirs !

Et, si cela peut vous rassurer, après mes 10 jours de road-trip en Malaisie, j’ai fini par manger des épices sans transpirer des sourcils ni avoir l’impression de bruler de l’intérieur. Comme quoi tout est une question d’habitude les amis ! 

Voici d’autres articles spécialement sélectionnés pour vous : sur les traces de la civilisation Maya au Guatemala, ainsi que 10 Raisons de venir à Montréal au moins une fois dans sa vie.

En attendant, n’oubliez pas de vous abonner à la page Facebook du blog, et d’épingler l’image ci-dessous sur Pinterest dans l’un de vos tableaux dédiés à la Malaisie. A très vite pour de nouvelles aventures ! 

Partager:

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous aimez le blog Lemon & Coconut ? Partagez-le sur les réseaux sociaux :)