Accueil » Explorer la Côte d’Emeraude du Nord de la Bretagne, en 2 jours

Explorer la Côte d’Emeraude du Nord de la Bretagne, en 2 jours

Après vous avoir partagé mes découvertes du Sud de la Bretagne, je ne pouvais pas faire autrement que de me rendre cette fois-ci sur la côte nord bretonne. 

À cet effet, j’ai ciblé la côte d’émeraude, réputée magnifique par tout ceux qui s’y sont rendu. Je ne me suis pas trompée dans le choix de la destination. Je suis passée d’étonnement en ravissant. C’est bien simple, je suis tombée sous le charme de cette région, de ses paysages escarpés, de ces maisons atypiques. Un petit paradis au cœur de la Bretagne. 

De Dinan, à Dinard en passant par Saint Malo et la côte d’émeraude, je vous fais part de mes découvertes en images, en espérant vous donné l’envie de vous y rendre prochainement. 

Vous aimerez peut-être poursuivre votre aventure en Bretagne. Si tel est le cas, je vous donne d’autres idées de parcours dans mon article intitulé Échappée de 3 jours au sud de la Bretagne. Toujours dans les environs, allez donc faire un tour du côté de Nantes.

PREMIER JOUR : DINAN ET LA CÔTE D’ÉMERAUDE

DINAN

Avant de débuter votre périple, il faut vous rendre à l’office du tourisme et acheter une carte de la ville vendue 20 centimes. Ce modeste achat va vous permettre de connaître  tous les parcours et circuits piétons disponibles et aménagés de la ville : remparts, vieille ville… 

Suite à cela, plusieurs options s’offrent à vous. Pour ma part, j’ai débuté ma visite par le centre ville. Les points à voir comprennent le Passage de la Tour, qui se situe juste à côté de la Tour de l’horloge. Les maisons sont en vieilles pierres. Elles se confondent avec d’autres maisons à colombages.

Le tout donne encore à ce jour un cachet incroyable à la ville et une tonalité moyenâgeuse. Au niveau du couvent des Cordeliers, vous pourrez admirer de nombreuses exploserions dont l’accès est gratuit. La cours intérieure de ce complexe est sublime ! Ne passez donc pas à côté, et osez entrer dans ce lieu unique de la ville de Dinan. 

Maintenant que vous êtes imprégnez de l’esprit de la ville, il est tant de vous rendre au Château médiéval. Le coût du ticket d’entrée est dérisoire. La visite est très intéressante grâce aux guides qui offrent un début de visite guidée. Cela nous offre des clés pour comprendre l’histoire du château, son évolution dans le temps mais aussi son positionnement à l’époque par rapport à la Bretagne et à la famille royale.

Riches de ces informations, vous allez ensuite explorer le château en toute autonomie. Il est particulièrement bien entretenu et mis en valeurs. Vous y apprendrez de belles anecdotes sur la Bretagne. Vous pourrez essayer des gants et casques de chevaliers, ce qui amusera les enfants comme les adultes.

Le clou du spectacle demeure la vue imprenable sur la cité ! J’ai eu la chance de faire la visite par un ciel ensoleillé et sincèrement, c’était de toute beauté ! 

De retour dans la ville, faites une halte à la Basilique Saint Saveur dont l’orgue impressionnant vous déroutera sûrement. Nul ne s’attend à trouver un tel instrument ici, à cet endroit. 

Enfin, l’incontournable ballade, s’il ne fallait en choisir qu’une seule, est la d’éventé de la rue Jerzual. Une fois en bas de la rue, nous serez en contrebas des remparts de Dinan. Lors de votre descente vous passerez devant l’ancienne maison du Gouverneur.

Vous pourrez pendre des photos devant les maisons à colombages de cette rue atypique. Et, une fois la rivière atteinte, faire de nouvelles photographie du viaduc reliant Dinan. Cet endroit et cette descente sont époustouflant.

Jamais je n’aurai imaginé que Dinan puisse être une ville aussi belle. Vous en prendrez pleins les yeux et repartirez ravis de votre séjour. 

Attention cependant, la remontée de la rue est essoufflante^^ La chance de voir un beau paysage urbain se paie en pente à gravir pour remonter dans la ville, dans le cas présent. 

Dinan est une ville incroyable mais nous ne disposons que de deux jours pour découvrir toute une partie inconnue de la Bretagne. Pas de temps à perdre donc !

SAINT JACUT DE LA MER

En milieu/fin d’après midi, retour dans la voiture jusqu’à atteindre la Pointe du Chevet à Saint Jacut de la Mer. Il s’agit là d’un paysage sauvage avec une mer couleur turquoise.

Une eau paradisiaque au cœur de la Bretagne. C’est aussi un superbe point de vue qui vous permet de vous promener sur une plage quasi sauvage et très peu fréquentée.

Escalade de rochers, slalomes entre les montagnes d’algues, pieds dans l’eau… vous êtes libres de faire ce que bon vous semble. 

PLÈVENON

Un petit peu plus loin, du côté de Plèvenon, se trouve un autre type de nature sauvage. 

Tout d’abord, du fait de l’heure avancée dans le cadre de mon itinéraire, il vaut mieux débuter votre expédition par le Fort de Latte. Un parking gratuit improvisé dans le champs vous permettra de stationner sereinement. Le billet d’entrée pour visiter le fort est quant à lui de 6,30€ par adulte.

Une petite marche est nécessaire pour rejoindre le fort. Cette marche est gratuite donc au cas où vous ne souhaiteriez pas payer le billet pour le fort, marcher quand même le long de ce chemin afin de bénéficier de la vue sur l’édifice. 

Puis, soit en rejoignant la destination en voiture, soit en y allant courageusement à pieds via le GR34 qui jouxte les falaises, vous devez vous rendre au Cap Frehel

L’endroit est très fréquenté en haute saison, c’est la raison pour laquelle le parking coûte 3€ (prix unique). Cela permet à la ville d’entretenir l’infrastructure notamment.

Au Cap Frehel, nous pourrez, si vous le souhaitez, gravir le phare et atteindre son sommet pour 3€ de plus. Quoi qu’il en soit, vous aurez une vue imprenable sur les falaises, sur les nids de mouettes, sur l’eau magnifique et sur l’étendue à perte de vue. Si vous aimez les paysages préservés, naturels et captivants, cet endroit est fait pour vous plaire. 

ERQUY 

Vient l’heure de récupérer votre chambre dans votre location puis d’aller dîner. La mienne étant située à Lamballe dans un endroit peu animé, l’hôte m’a conseillé de me rendre dans la petite ville de bord de mer appelée Erquy.

L’avantages c’est que la ville accueille une poignée de restaurants le long de son petit port. Entre fruits de mer et crêpes bretonnes, il y en a pour toutes les papilles et toutes les bourses.

Vous pourrez ensuite bénéficier d’une promenade digestive le long du port avant de finalement rentrer dans vos pénates. 

Vous aimerez peut-être poursuivre votre aventure en Bretagne. Si tel est le cas, je vous donne d’autres idées de parcours dans mon article intitulé Échappée de 3 jours au sud de la Bretagne. Toujours dans les environs, allez donc faire un tour du côté de Nantes.

DEUXIEME JOUR : DE DINARD À SAINT MALO

DINARD

Nous voici d’attaque pour cette deuxième journée. Le petit déjeuner ingéré, il est temps d’explorer Dinard ! J’en trépigne d’impatience. La patience est d’ailleurs le mot d’ordre en ce début de journée car j’ai perdu de très précieuses et longues minutes à essayer de trouver une place de parking.

Entre les paysages sauvages et calmes de la vieille et l’effervescence de Dinard, c’est le jour et la nuit. Il y a vraiment beaucoup de fréquentation. Il vaut donc mieux être préparé au fait de ne pas être « tout seul ». 

En s’éloignant un petit peu du centre, les places se font plus nombreuses. L’avantage, c’est qu’il y a un superbe chemin entre la mer et les falaises. Cela permets de rejoindre le centre ville en profitant malgré tout du calme et du cadre sublime.

Cette promenade accessible à marée basse s’appelle la Promenade de la Malouine. Elle est très réputée et après l’avoir foulée, je comprends mieux pourquoi. Vous allez probablement que j’exagère avec tous mes « sublimes », « magnifiques », « incroyables » mais ce sont vraiment les mots justes pour qualifier cette promenade. Dans l’intimité de la promenade, à flan de rocher, vous allez passer au pied des plus grosses bâtisses de la ville. 

Fort de ce bol d’air frais iodé, vous allez nécessairement atteindre la plage de l’écluse. Il s’agit de la plage majeure de la ville. Il y a d’ailleurs des cabanes atypiques sur la plage et des animations pour occuper les foules. La plage est un indispensable pour plusieurs raisons : 

  • La première est qu’elle vous mène à l’office de tourisme de la ville où vous pourrez récupérer gratuitement un plan de la promenade de la Malouine. Vous obtiendrez ainsi un précieux guide des grandes bâtisses. Leurs histoires et prestiges n’auront plus de secrets pour vous ! 
  • La seconde, est que la plage de Dinard vous donne accès à une vue sur la ville de Saint Malo qui lui fait face. 
  • Enfin, la troisième mais pas des moindre, la plage est à proximité d’un marché. Or, que mange-t-on dans un marche breton ? Je vous le donne en mille : de la galette saucisse ! Pffiou, si nous n’en avez jamais mangé, ceci est votre heure. Cela fait partie des mets à manger au moins une fois dans votre vie. Un plat simple et explosif en bouche. Rien que d’y repenser… miam ! 

Profitez de votre digestion pour faire la seconde partie de la promenade, pour prendre des photos et simplement profiter de l’instant présent. Il n’y a rien de plus agréable. Le bonheur ni plus ni moins. 

ENTRE SAINT MALO ET DINARD

Sur le chemin qui vous mènera en voiture jusqu’à Saint Malo, vous tomberez sur l’Usine Marémotrice de la Rance. Vous ne pourrez pas faire semblant de ne pas la voir car vous allez emprunter le pont sous lequel elle se trouve. 

La visite est non seulement gratuite mais elle est aussi plutôt rapide et très instructive. C’est un stop idéal en cas de petite averse (oui, oui, je parle en connaissance de cause). 

Les turbines de l’usine fonctionnent à marée montante et descendante. Elle est donc capable de travailler dans les deux sens, ce qui représente en soit une prouesse d’ingénierie made in France. 

Dans l’usine, vous pourrez profiter d’une visite guidée si vous le souhaitez. Cette dernière est vraiment intéressante. Bien que cela soit technique, les intervenants nous sensibilisent à la nature, à la vie de l’estuaire, à la faune et la flore environnante et réussi le challenge de rassembler l’attention de petits et grands. 

Enfin, vous connaîtrez l’implication et le rôle d’EDF dans ce projet et comment le mécanisme réussi-t-il à être aussi performant. 

SAINT MALO

Le fin du périple pointé son nez avec le dernier arrêt prévu sur ces deux journées : la ville fortifiée de Saint Malo

Manque de chance, ce dernier point a également été pour moi l’occasion de souffrir une averse digne de ce nom. La réputation de la Bretagne n’a qu’à bien se tenir ! Jalou je n’ai été aussi trempée. Juste de quoi de mettre dans le bain car évidement après plusieurs minutes la pluie a fini par cesser. Ouf ! 

Autour de la porte principale qui mène à l’entrée piétonne de la vieille ville fortifiée, il y a des parkings en pagaille. Vous trouverez une place sans peine. 

Une fois à l’intérieur de Saint Malo, il y a beaucoup de foule (même en cas de forte pluie) mais comme tout l’espace est piéton, c’est très agréable. Il ne reste qu’à gambader au gré de ses envies et lever la tête pour admirer les hauts bâtiments. 

Quelle meilleur point de vue que celui des remparts pour admirer la vue justement ? Des remparts justement, on aperçoit une piscine naturelle creuser dans la plage. De quoi avoir envie de faire un plongeon.

Tout est beau dans Saint Malo, notamment la Cathédrale Saint Vincent de Saint Malo, au sein de laquelle j’ai du me réfugier pour à nouveau esquiver la pluie. 

Dans Saint Malo, il y a beaucoup de choses à voir et comme les deux journées touchent à leur fin, il faut faire des choix. La marée peut aider à en faire certains : par exemple, pour visiter le Fort National, il faut surveiller la mer car le chemin y menant n’est accessible qu’à marée basse. 

Il y a aussi le Musée de Saint Malo à explorer ou encore l’emplacement du tombeau de Chateaubriand. 

Pour ma part, la journée s’est soldé par un beignet au Nutella réconfortant de chez Maison Hector. Un beignet consommé sans culpabilité après les rincées que j’ai subit à Saint Malo et au vue de la longue route devant le ramener chez moi. 

Vous aimerez peut-être poursuivre votre aventure en Bretagne. Si tel est le cas, je vous donne d’autres idées de parcours dans mon article intitulé Échappée de 3 jours au sud de la Bretagne. Toujours dans les environs, allez donc faire un tour du côté de Nantes.

Je repars de la Bretagne le cœur remplie d’amour. D’amour pour cette région inégalable. Les yeux remplis d’étoiles après avoir foulée tant de droits d’exceptions. Et surtout la tête pleine de beaux souvenirs. 

Dites moi si vous aussi vous aimez cette région. Mieux encore, laissez moi en commentaire les coins de Bretagne qui nous font vibrer. Ces endroits incroyables qu’il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie. Or, nous savons tous que la Bretagne en regorge d’endroits de ce type. 

En attendant de connaître vos pépites, conserver précieusement l’image ci dessous dans vos tableaux Pinterest dédiés à la Bretagne, aux belles regions de France et aux endroits à visiter dans votre bucket list. 

Partager:

Laisser un commentaire