Optimisez votre organisation avec la méthode NERAC

La recherche de performance est une de nos priorités au quotidien. que ce soit dans notre vie professionnelle ou pour mener à bien un projet nous tenant à coeur, nous voulons être le plus efficace possible.

Nous avons déjà abordé ensemble deux méthodes pour apprendre à définir un objectif grâce à la Méthode SMART, mais aussi pour savoir comment prioriser intelligemment nos tâches en nous servant de la Matrice d’Eisenhower. Avec ce nouvelle article, je vous propose une nouvelle méthode, qui s’adaptera parfaitement à votre vie professionnelle. Il s’agit de la méthode NERAC. Cette méthode est davantage axée sur la mise en place d’un suivi prévu et anticipé de nos différentes activités.

1. N NOTER

La première étape de cette méthode consiste à prendre des notes. Cette prise de notes peux s’effectuer sur différents supports : petit carnet, notes dans votre smartphone, post-it (attention, ne pas les perdre). La seule importance c’est d’avoir toujours sur vous la possibilité de prendre des notes en cas de besoin.

Que devez-vous noter ? Listez tout ce que vous devez ou devrez faire. Toutes vos tâches qu’elles soient professionnelles (ex: envoyer un email de relance) ou personnelles (ex: aller acheter une brique de lait).

L’objectif est de vous simplifier la vie en recensant au fur et à mesure ce qui devra être mené à bien par vos soins. Ainsi, aucun oubli possible.

2. E ESTIMER

Maintenant que toutes vos différentes missions sont notées sur le support de votre choix, vous allez devoir estimer le temps dont vous aurez besoin. A titre personnel, j’ai tendance à toujours sous-estimer le temps dont je vais avoir besoin (ou à surestimer mes compétences). La résultante, je dois mettre les bouchées doubles pour tenir les échéances que je me suis moi même imposée… pas très malin n’est-ce-pas ?

Réussir à définir le temps approprié est plus difficile qu’il n’y parait. Cependant, mieux vaut s’accorder un petit peu “trop” de temps, que pas assez. Cela vous évitera d’avoir des coups de chaud et d’avancer en tout sérénité. Vous accorder un petit peu de rab en terme de temps peut également vous aider à gérer les éventuels “problèmes” de dernières minutes s’il devait y en avoir.

3. R RESERVER

Réserver, c’est prévoir les imprévus pouvant survenir à tout moment. Techniquement, en quoi est-ce que cela consiste ? Accordez-vous par exemple des petits créneaux libres dans votre agenda afin de gérer les imprévus. Si aucun imprévu ne survient, tout est merveilleux et vous pouvez ré-allouer votre temps libre. Mais, si un incident nécessite d’être géré en urgence, aucun stress à avoir puisque vous aurez déjà anticipé en bloquant du temps à cet effet.

Vous pouvez vous accorder une heure par jour, par exemple. Ou bloquer une demi-journée dans la semaine. Libre à vous de voir ce qui vous semble être le plus approprié à votre activité et à votre personnalité.

4. A ARBITRER

Arbitrer c’est prioriser vos tâches par ordres d’urgence et d’importance. C’est exactement le même principe que celui utilisé par la Matrice d’Eisenhower.

Votre activité est-elle..?

  • Urgente et Importante : elle doit être faite en priorité par vos soins
  • Importante mais pas Urgente : cette tâche doit être planifiée afin d’anticiper son achèvement
  • Peu Importante mais très Urgente : ce sont toutes les missions que vous devez déléguer car elle n’ont pas de plus-value pour vous
  • Ni Urgente ni Importante : ces dernières doivent être reportées voir annulées.

Pour en savoir plus sur la Matrice d’Eisenhower, je vous recommande de consulter l’article qui s’y prête en cliquant ici.

5. C CONTROLER

Faire le point et contrôler les stades d’avancement de vos activités est la clé pour ne pas vous laisser déborder. En réalisant régulièrement des points vous allez gagner en efficacité.

A titre personnel, j’utilise un Bullet Journal tant pour planifier mes tâches que pour suivre leur avancement. Lorsque je constate ne pas avoir eu le temps de réaliser une activité, ou que je n’ai pas pu l’achevé dans le temps que je m’étais attribué, je la reprogrammer immédiatement.

Contrôler est à la fois suivre et reprogrammer, mais c’est aussi se motiver et se féliciter pour le travail accompli. Nous réalisons de nombreuses choses chaque jour et avons parfois le sentiment de “ne pas avancer”. Grâce à cette étape clé de la méthode NERAC, plus aucune baisse de motivation permise. Vous constaterez immédiatement vos progrès, en garderez la trace et gagnerez en productivité.

Cet article vous a intéressé ? Je vous invite à épingler l’image ci-dessous sur Pinterest afin d’en conserver une trace au cas où vous souhaiteriez y revenir. Je vous invite aussi à me faire part de votre retour d’expérience en écrivant un commentaire ci-dessous.

Partager:

Laisser un commentaire