Accueil » Une virée à vélo, de Paris jusqu’à Meaux

Une virée à vélo, de Paris jusqu’à Meaux

Il faut être fou pour s’aventurer dans un trip à vélo reliant Paris à Meaux alors qu’on est loin d’être une athlète olympique ? C’est exactement ce que je me suis dit lorsque mes amis m’ont proposé cette idée. Il faut dire qu’ils sont tous équipés niveau vélo, qu’ils ont tous une très bonne condition physique et qu’ils se sont déjà entraînés pendant l’été. De mon côté, je pars de zéro ! Et pourtant c’est tout à fair réalisable. Si j’ai réussi, alors vous le pourrez aussi, sans l’ombre d’un doute. 

Ces articles sélectionnés spécialement pour vous sont susceptibles de vous plaire : une journée pour explorer Paris La Défense, découvrir la ville de Nantes et ses environs, et toujours plus d’envies d’ailleurs en Europe.

Pour information, cet article est succeptible de contenir un ou plusieurs liens affiliés. Cela signifie que si vous cliquez sur le lien affilié et que vous faites un achat, le site va me reverser une infime commission afin de me remercier de vous avoir envoyer vers eux. Cela n’induit pas de frais supplémentaire pour vous. Cela m’aide simplement à financer les coûts inhérants à la tenue de ce blog. 

PREMIÈRE ÉTAPE : LOUER UN VÉLO

CHOIX DU VÉLOCISTE 

Et oui, tout le monde n’est pas encore équipé d’un bolide digne des plus grands cyclistes. C’est mon cas ^^ du coup il m’a bien fallut trouver un endroit sympa dans Paris où louer mon engin. Après réflexion (sur j’ai délégué à mon conjoint : grand amateur de vélo et grand spécialiste des comparatifs), mon choix s’est porté sur la petite entreprise « Paris à Vélo » situé dans le 11eme arrondissement de Paris. 

Leur site est très sympa, leurs prix sont attractifs et on y promet un service de qualité. Pour le service de qualité je peux vous le confirmer ! Dès les premières secondes de mon appel pour réserver un VTC (je parle du vélo tout chemin et non pas du chauffeur privé hein), la jeune femme que j’ai eu au téléphone m’a transmis sa joie de vivre. J’en ai presque oublié que j’appelais pour louer ce qui, à mes yeux, représente un objet de torture. Mais bon… nous voilà fixé, le rendez vous est pris pour le samedi soir 18h30 (soit 30min avant la fermeture de la boutique) pour récupérer le vélo. Une fois encore, sur place l’accueil est au top ! Un vendeur qui maîtrise son sujet, à l’allure très sereine et positive. Encore une très bonne impression pour Paris à vélo

MODALITÉS DE LOCATION 

La location pour 24h ne me coûtera que 30€. Elle inclut un vélo (pour lequel j’ai bien évidemment laissé une caution de 500€ mais qui n’est pas prélevé), ainsi qu’un anti vol et 2 porte bouteilles. J’ai pris un complément indispensable lorsque l’on est novice en vélo : un casque (pour 2€). En complément, j’ai eu le droit à un kit de réparation en cas d’urgence. Ce kit n’est facturé que s’il est utilisé, à un prix symbolique de 5€.  

DEUXIÈME ÉTAPE : LE PARCOURS À VELO

Départ sur les chapeaux de roues ! 9h n’a pas encore sonné que voici toute la petite troupe déjà en chemin, rendez vous métro Jean Jaurès pour le début de notre itinéraire. 

Dès le début du voyage, le tracé est aménagé de pistes cyclables. Nous pédalons donc, longeant le canal, entre les espaces arborés, les espaces aménagés pour les sportifs, les parcs… étonnamment, les quais sont très peuplés pour un dimanche matin. C’est bien la preuve, s’il en fallait une, que le parcours en vaut la chandelle. 

Au niveau du parc de la poudrière, à Sevran, le paysage change légèrement. Nous franchissons un sous vous avant de rejoindre de nouveau les bords du canal. 

Vers le kilomètre 20, nous atteignons Villeparisis et en ce dimanche matin nous sommes accueillis par un marché. L’occasion de faire le plein de fruits de saison pour le pique-nique du midi. C’est également à cet endroit stratégique que nous devons changer de côté et passer sur la rive gauche. 

Un petit peu plus loin, au 25eme kilomètre, débilitée : changement de rive. Cette fois ci nous abandonnons la piste goudronnée et attaquons le début du parcours sur un chemin de terre et de caillou. Je dois dire que la vue et les paysage traversés en valent la chandelle mais par contre force est de reconnaître que cela secoue davantage. Obligée de me cramponner à mon guidon ! 

Heureusement, au niveau de Fresne sur Marne il est possible de rattraper la vraie route. Vraie route que nous suivrons quasiment jusqu’à Meaux, exception faite d’une petite portion où nous avons coupé à travers champs (sur un chemin et par la faute car mes gambettes ont commencé à montrer des signes de fatigue). 

Après 46 gros kilomètres, nous atteignons notre objectif : la jolie petite ville de Meaux. Le canal est agréablement aménagé avec des tables de pique-nique par endroit, non loin de la gare. 

TROISIÈME ÉTAPE : LE RETOUR SUR PARIS

Avant de décoller, passage inévitable dans le centre ville, à moins de 2min en vélo de la gare. L’occasion pour mes amies de découvrir brièvement Meaux, son église, sa petite place, et de prendre un thé glacé pour les uns, un café pour les autres. 

Le retour sur Paris se fait facilement en train. Le billet retour coûte 8€ (gratuit si vous avez un titre de transport NAVIGO). Il faut simplement 40 min pour relier Meaux à Paris Gare de l’Est, en sachant que le train est direct entre Chelles et Paris. 

QUATRIÈME ÉTAPE : RENDRE LE MATÉRIEL

Une fois n’est pas coutume, retour à Paris à Vélo dans le 11eme arrondissement afin de rendre le matériel et de récupérer la caution déposé lors du départ. La boucle est bouclée ^^ 

LE MOT DE LA FIN…

Une expérience à renouveler. Bien que j’ai parfois tiré un peu la langue sur la fin, je reconnais volontiers le plaisir de faire du cyclotourisme, d’autant plus lorsque c’est en bonne compagnie. J’ai trouvé que c’était une excellente manière de voyager autrement. Voyager de manière éco-responsable (tant qu’à faire) et en prenant le temps de profiter de la nature, des petites choses de la vie, tout simplement. 

Pour la non sportive que je suis, je peux vous assurer que le trajet est accessible à tous. Rien ne sert de rechercher la performance pour cet itinéraire. Cela se fait tranquillement, en profitant. Ce qui compte est vraiment le parcours et non pas la destination, même si Meaux est une très jolie ville. Nous sommes surtout fiers de nous d’avoir atteint notre objectif et d’être arrivés jusqu’au bout. 

Pour tout vous dire, je pense même à investir dans mon propre VTC afin de me joindre plus souvent à mes amis lors de leurs expéditions en deux roues. À quand la prochaine escapade ? 

Ces articles sélectionnés spécialement pour vous sont susceptibles de vous plaire : une journée pour explorer Paris La Défense, découvrir la ville de Nantes et ses environs, et toujours plus d’envies d’ailleurs en Europe.

N’oublie pas de vous abonner à la page Facebook du blog, et d’épingler l’image ci-dessous sur Pinterest dans l’un de vos tableaux dédiés à la France. A très vite pour de nouvelles aventures ! 

Pin it :

Partager:

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous aimez le blog Lemon & Coconut ? Partagez-le sur les réseaux sociaux :)